Sculpter son avenir

Il y a près d’une trentaine d’années, Éric Maillet, artiste reconnu et entrepreneur audacieux, a quitté le sud de la France pour venir s’établir au Québec. Ayant vécu à la campagne la majeure partie de sa vie, c’est dans la municipalité de Grandes-Bergeronnes, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Tadoussac, que son choix s’est finalement arrêté. La Côte-Nord est un milieu inspirant pour ce sculpteur devenu homme d’affaires, dont la démarche artistique se nourrit également d’une passion pour l’archéologie et la spéléologie.


Éric Maillet
Éric Maillet

Forger sa voie

Éric Maillet a érigé son atelier sur son vaste terrain, à quelques pas de la maison. Autour d’une panoplie d’outils, se côtoient matériaux et éléments de la nature. Cette relation entre l’homme et son environnement est au cœur du processus créatif d’Éric, qui a notamment présenté en 2011 une exposition établissant un parallèle stupéfiant entre la culture des chasseurs-cueilleurs innus et l’art pariétal européen.

Selon l’inspiration du moment, du bois de grève, des os polis ou encore des pierres aux motifs détaillés se marieront au fer, au bronze ou au cuivre pour donner vie à des œuvres évoquant les beautés du monde. D’ailleurs, en 2019, le Réseau des Organisateurs de Spectacles de l’Est du Québec (ROSEQ) lui a demandé de leur confectionner trois magnifiques trophées aux saveurs maritimes à partir de vieux métaux travaillés par la mer. Ces trophées appartiennent au phare du Haut-fond-Prince, surnommé « La Toupie », tout près de Tadoussac.

« Il y a une richesse culturelle et historique unique sur la Côte-Nord. Beaucoup de gens ont un intérêt pour le travail des artistes. Peut-être parce qu’en vivant ici, on peut davantage contempler la nature. Côtoyer des œuvres vivantes, ça prédispose à être touché par une œuvre d’art. »


Du pain sur la planche

Il y a sept ans, avec sa conjointe Chantal Pinel, Éric Maillet s’est porté acquéreur de la Boulangerie artisanale La P’tite Cochonne, où le couple travaille de juin à octobre avec des farines biologiques afin de concevoir fougasses, gâteaux bretons et autres produits traditionnellement Français. Ils présentent également une gamme de produits fromagés et de charcuteries du Québec.

Éric Maillet

« Rapidement, la boulangerie a pris une grande partie de mon temps, car elle est très réputée, autant régionalement que mondialement. Elle est citée dans une multitude de guides touristiques internationaux et nous sommes fournisseurs de pains pour plusieurs commerces de la Côte-Nord, dont le restaurant La Capitainerie de la marina de Portneuf-sur-Mer. On peut à peine suffire à la demande et on prévoit même agrandir la boulangerie en 2020 ! »

Éric Maillet