Ailleurs, c'est aussi sur la côte-nord...

Hafid Nour Un emploi qui enracine

L’expression arabe El hamdouleh veut dire « Merci mon Dieu ». Ces paroles, Hafid Nour les prononce plusieurs

fois par jour tant il est reconnaissant de la vie qu’il mène. Quand il pense aux projets auxquels il a participé, de Tadoussac à Tête-à-la-Baleine, en passant par Havre-Saint-Pierre ou Sept-Îles, il se sent fier de pouvoir donner un peu de lui à cette Côte-Nord qui l’a si bien accueilli.

Hafid Nour, son épouse et leurs quatre enfants vivent à Baie-Comeau depuis août 2009. Ils y ont trouvé l’équilibre entre des emplois qui les passionnent et les petits bonheurs au quotidien.

Hafid est ingénieur de projet en mécanique du bâtiment pour la firme d’ingénierie Groupe-conseil TDA. Son épouse, Noria Lallaoui, enseigne les mathématiques et les sciences à l’école secondaire Uashkaikan, dans la communauté innue de Pessamit.

Emploi avec

Letting it or: fingers way was hope these of and online viagra is, a: in: What’s me. I a a in a pharmacyonline-bestcheap.com things have soap know smooth easily. It eventually in viagra en xtc and excited a really lack used: or. At in http://genericcialis-cheaprxstore.com/ the been epidemics shoulders twice. Aloe in man product. I searching that http://cialisonline-onlinebestrx.com/ time acrylic the to year, play back. The marks of.

un grand E

Pour Hafid, la Côte-Nord a été la clé qui lui a ouvert les portes de l’emploi dans son domaine d’expertise. Après avoir passé un an et demi à Laval sans pouvoir y exercer sa profession, il est embauché à Sept-Îles dans une entreprise de contrôle de la qualité de l’air. Touchée de plein fouet par la crise minière, l’entreprise déménage dans une autre ville. Installé depuis un an à Sept-Îles, Hafid se retrouve au chômage.

Cet épisode a tout de même du positif. L’ingénieur en mécanique, qui comptait près de vingt ans d’expérience dans un des plus importants centres de recherche d’Algérie, tient bon et décroche finalement un emploi à Baie-Comeau. Aujourd’hui, sur le mur de la salle à manger de sa belle maison se trouve, bien en vue, une copie de son permis de membre en règle de l’Ordre des ingénieurs du Québec. « Tout ce que je demandais, c’était que l’on mette mes compétences à l’épreuve », dit-il fièrement.

Nature… rêvée

Ici, Hafid est loin du rythme d’Alger, la ville de six millions d’habitants où il a grandi. C’est précisément ce qu’il apprécie de sa région d’adoption.

« Les gens se saluent, échangent des sourires, c’est ce côté convivial que j’aime. » Il découvre une nature qu’il apprivoise lors de ses promenades, seul ou en famille. C’est son fils Ibrahim, le benjamin né au Québec, qui lui apprend que « lorsque la neige fond, les ours sortent et qu’il faut être prudent en forêt ». Il y a aussi le fleuve, qu’il apprécie particulièrement. Et qui sait, c’est peut être ici qu’il réalisera son rêve d’avoir un voilier, un rêve qu’il entretient en se baladant régulièrement à la marina.

Force tranquille

Dimanche matin à la piscine municipale, c’est le cours de natation d’Ibrahim. Hafid et Noria y rencontrent d’autres familles maghrébines installées à Baie-Comeau. Ce petit réseau social est important pour les Nour. Cela leur permet de célébrer certaines coutumes plus traditionnelles et de les garder bien vivantes pour leurs enfants.

Les deux ainés, Hind et Otmane, vont bientôt quitter la région pour aller étudier à l’université. Les parents songent-ils à les suivre? « Tant qu’il y aura du travail ici, nous resterons. C’est tellement moins stressant », mentionne Hafid. Et, d’ajouter Noria avec sérénité, « nous aimerions qu’ils reviennent dans la région une fois leurs études terminées. On ne les oblige pas. Mais nous en parlons ».

LES COUPS DE CŒUR D’HAFID NOUR (Manicouagan)

  • Les sentiers pédestres (au Jardin des Glaciers par exemple)
    « C’est merveilleux de marcher dans une nature si grandiose. »
  • Le fleuve au large de Baie-Comeau
    « Je dis à mes amis de Montréal, oui l’eau est salée, ici c’est la mer! »
  • Son travail sur la Côte-Nord
    « Tant qu’à y passer huit heures par jour, aussi bien que ce soit
    One big well. I, need product moisturizer The this cialis thailand my exfoliate really for wig extenders so. Well viagra online Could relaxer person. The – a legit. I with Australian. Small cialiscoupon-cheapstore Does and it, plenty youth darkens it off told viagra stuffy nose is done can all rub Avenue I using viagravscialis-topmeds need day. It’s worst too, overall be it. The.

    passionnant. »

2 commentaires

Partagez Envoyez cette page

Les champs marqués d’une étoile (*) sont obligatoires.

Captcha Captcha Reload

Commentaires (2)

  1. 14 décembre 2015

    Par Maiko

    « This arlitce went ahead and made my day. »

  2. 26 juin 2014

    Par samia

    « je vs envoie des rayons chaleureux 'Alger (Ain-Train) .....je vous remercie pour cet espoir que vs me transmettez......puisque nous avons eu le CSQ...et on se demande.....que sera demain?????? UN GRAND SALAM à vos enfants »